Lucie Grégoire

Home / Portfolio / Lucie Grégoire
Lucie Grégoire

Du 29 mai au 17 juin

présentation le 8 juin et en In Situ du 12 au 17 juin

 

 

 

Billet 6 (Aline Apostolska): 7 juin 2017 – Maison de la culture Frontenac – Libre absolument…

Jour 1

Aujourd’hui, un grand saut pour moi en danse! Ma première répétition solo avec une chorégraphe! J’appréhendais ce moment avec quelques inquiétudes. Me sentant intimidé devant cet art qui n’est pas le mien. Un sentiment d’être intrus et à la fois de savoir qu’au fond de moi il y a aussi une danse bien vivante et légitime. Lucie Grégoire, m’a ouvert la porte de son studio, mais plus que tout la porte vers un espace intérieur troublant et rassurant à la fois. Les yeux clos, les racines de mes pieds ont percés le sol, mon corps est devenu eau et mes mains on préformée une danse intime et profonde; celle de ma vie.

…Et sous son regard sans jugement j’ai senti que la réalité du corps allait bien au delà de nos perceptions physique….

-Marie-Hélène Bellavance-

 

 

Jour 2 en studio…..
Lucie Grégoire me parle de la danse, qui est avant d’être mouvement, une présence. À son contact, les images d’un lointain passé remontent, puissantes et enveloppantes à la fois.

Un exercice sur l’extrême lenteur; une expérience tellement dense. Un sentiment qui a fait écho à l’accouchement de mes enfants. Respirer dans la douleur ou dans ce cas-ci, respirer dans l’inconfort pour atteindre une plénitude dans l’effort de l’extrême lenteur du geste. Se servir de la force de tout notre corps pour mobiliser un mouvement si minimaliste. Un exercice qui me laisse remplie d’un état oublié, celui d’une spiritualité enfouie.

-Marie-Hélène Bellavance-

 

 

Jour 3

Point de départ de la danse: un poème de François Cheng lu par Lucie. Ses mots résonnent dans l’espace telle une musique qui donne un sens aux mouvements….

« Entre »

« Entre Le nuage et l’éclair
Rien
Sinon Le trait de l’oie sauvage
Sinon Le passage
Du corps foudroyé au royaume des échos
Entre  »
(François Cheng, Le Livre du Vide médian.)

 

-Marie-Hélène Bellavance-

 

Jour 4 en studio…

La danse est pour moi un de mes plus grand défi….

Une dualité encore constante entre des moments de grâce que mon corps crée et le regard de mon intellect qui l’observe, le critique et interrompt parfois.

Travailler avec Lucie Grégoire est un immense cadeau. Toujours en ouverture et sans jugement elle m’amène doucement à m’enraciner dans le mouvement et à le regarder de l’intérieur et non de l’extérieur.

-Marie-Hélène Bellavance-

 

 

 

This entry was posted in . Bookmark the permalink.